Aller au contenu principal

Marie-Ange Guivarch

Parcours et changement de parcoursPourquoi pratiquer l’irrigation du colon

La praticienne : Marie-Ange Guivarch, infirmière et retraitée de la fonction publique depuis septembre 2007.

Parcours et changement de parcours

De la réanimation aux consultations externes de laboratoire j’ai recueilli beaucoup de confidences et de plaintes de patients. J’ai moi-même été gravement malade : 2 maladies qui m’ont laissées le temps de réfléchir sur le sens que l’on peut donner lorsqu’une maladie apparait ? Et comment maintenir l’état de santé retrouvé ?

Une hygiène de vie uniquement axée sur l’alimentation s’étant révélée insuffisante 2 points me sont apparus essentiels à développer :

1.La fonction d’élimination :

Le côlon, organe tabou, oublié, mal considéré et pourtant si malmené par notre mode de vie de plus en plus stressant est aussi le siège de notre immunité.

2.La dimension émotionnelle de la maladie :

Pour moi la maladie prend racine dans un évènement douloureux non exprimé par la personne ou dans une incapacité à communiquer. « Tout ce qui ne s’exprime pas, s’imprime »

Si l’on admet la fonction « second cerveau « du côlon on comprend le bénéfice à tirer à réhabiliter les fonctions de cet organe mal connu et siège de bien des plaintes des personnes.

J’ai donc exploré cette direction et après bien des réticences de ma part, diverses recherches et expériences personnelles il m’est apparu comme évident que le côlon était bien le point de départ d’innombrables désagréments, de douleurs et d’inconforts pouvant aboutir à des désordres plus importants.

revenir en haut de la page

Pourquoi pratiquer l’irrigation du colon

L’irrigation du côlon est une réponse à un besoin qui n’est pas forcément exprimé…car le côlon reste un sujet tabou…mais le besoin est réel : les gens souffrent de leur côlon et ne trouvent pas toujours de réponse à leur inconfort. On ne traite bien souvent que le symptôme qui crée la plainte (diarrhées, constipation ou douleurs) et non la cause probable que peut être l’encombrement du côlon par les déchêts toxiques contenus dans des selles non éliminées et stagnantes.

Notre corps est une belle mécanique à entretenir comme telle : on fait bien régulièrement la vidange, graissage de notre voiture et on la remplit bien du carburant adapté…..

Notre merveilleuse mécanique se complique d’un esprit qu’il faut lui aussi entretenir (on l’encombre de stress et on oublie d’être joyeux) il faut désamorcer le stress et reprogrammer la joie.

Anagramme d’ESPRIT =TRIPES

revenir en haut de la page

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :